Accueil > Galerie > Mandalas Angkoriens

> Angkorian Kalachakras Mandalas

Angkorian Kalachakras Mandalas

...

CHATO THEATU BABEL ANGKOR WAT

nuklear angkorian mandala

...

WEALTHY BABEL BAPHUON

nuklear angkorian mandala

...

ORANGERIE TERRA MOHA HARI-HARA LAYA

nuklear angkorian mandala

Hari-Hara est le nom d'une divinité adorée dans les temps angkoriens reculés (9e siècle et avant) et résultant d'une fusion entre Siva et Visnu soulignant ainsi leur appartenance à une seule entité divine supérieure et qui n'est pas sans rappeller le principe chinois d'entité divine résultant de la fusion Yin-Yang... Hariharalaya était le nom de la première capitale angkorienne, résidence de Hari-Hara, située aujourd'hui dans le secteur du village de Roluos et autrefois articulée autour du complexe monumental connu sous le nom de Prasat Bakong.
Ce Moha (grand en sanskrit) Hari-Hara Laya est une invention mystique et symbolique personnelle résultant de l'alignement / fusion optique entre Angkor Vat au premier plan, plus grande demeure de Visnou jamais érigée (Moha-Hari-Laya) et Prasat Bahuon, plus grande demeure de Siva jamais érigée (Moha-Hara-Laya).
Les deux monuments sont mis en scène sur une kaléïdoscopie des jardins de l'Orangerie du chateau de Versailles, la pièce d'eau des Suises en arrière plan se démultipliant pour former les 4 océans encerclant ce très imposant Mont Meru.
Enfin notre planète, la Terre (photographiée par la NASA - mission Apollo 17) esr installée comme divinité principale au centre de la composition, comme protégée par la double structure monumentale, ce qui permet à l'utilisateur de ce mandala d'aider un peu le Bon Dieu à nous préserver de l'apocalypse qui serait survenue depuis longtemps si il n'y'avait pas comme nous des gens occupés à lutter concrêtement contre la folie destructrice des hommes (et aussi des femmes tout de même un peu).
Enfin : nous avons affaire à un authentique Angkorian Kalachakra validé par notre autorité rabbinique personnelle, car associant aussi bien à lintérieur et à l'extérieur de la partie monumenale (à 7 niveaux et plus) les 4 éléments : feu, air, eau, terre.