Accueil > Histoire

> Histoire d'Angkor

L’Histoire d'Angkor

Pre-angkorien

Le contexte

Une région, le Tchenla habitée depuis le néolithique + un pays béni des dieux : des terres argileuses fertiles bordant un grand lac très poissonneux + une civilisation brillante enrichie par des influences indiennes et chinoises.
Depuis le Phnom Kulen, haut plateau grèseux et point culminant du Cambodge, coulent des rivières ("stung") qui alimentent, en saison pluvieuse, les rizières pré-angkoriennes.

Tchenla

Depuis leur capitale Bhavapura les rois du Tchenla prennent le contrôle du Funan (sud du Cambodge, partie maritime).
Construction, à l'est de la région d'Angkor de Sambor Prei Kuk, premier temple Pré-angkorien.

Malgré les efforts de Jayavarman, l'empire se morcelle. Dans la région d'Angkor survit un petit royaume : Aninditapura.
L'emplacement de la capitale de ce royaume demeure mystérieux... Peut être à l'est d'Angkor près de la rivière Stung Puok.

Le Prince-Guerrier Jayavarman II conquiert le Tchenla, s'installe dans la région d'Angkor, monte sur le trône d'Aninditapura.
A cette époque, tout le Cambodge était un état vassal de l'empire "javanais".

Jayavarman II guerroie autour d'Angkor, agrandit le royaume et s'émancipe de la tutelle javanaise.
En 802, depuis le Phnom Kulen, il se proclame Empereur du Monde par la volonté de Civa. Cet acte marque traditionnellement le début de l'ère Angkorienne.

ANGKORIEN

JAYAVARMAN II

Angkor au début du 9ème siècle

Trois villes principales : A l'est, Purandarapura, une grande cité bâtie au 8ème siècle et articulée autour d'Ak Yum et de Prei Khmegn. Au centre, un grand mystère mais il y avait quelque chose que Angkor a recouvert par la suite. Il y avait certainement, aligné avec Ak Yum, un temple important sur le Phnom Bakheng (déjà). Au sud, une première capitale, Hariharalaya où Jayavarman II meurt en 835 après un long règne très agité.

HARIHARALAYA - INDRAVARMAN

Hariharalaya au 9ème siècle : la première capitale d'Angkor

A la mort de Jayavarman II, son fils Jayavarman III monte sur le trône. Son règne fut long également, mais beaucoup plus paisible.

Jayavarman III construit le temple de Prei Monti ainsi qu'une pyramide de briques qui deviendra après de nombreuses péripétie, la première merveille angkorienne majeure... Le Bakong.

Indravarman, fils de Jayavarman III terminera Le Bakong en le recouvrant de grès.
Puis ce sera la construction du temple de Prah Ko, et surtout celle du premier Baray (Indratataka). Les Barays sont de gigantesque bassins de retenue des eaux pluviales. Ces ouvrages constitueront par la suite la clef de voute de la prospérité angkorienne.

Yaçovarman fils d'Indravarman, terminera cet ouvrage en construisant, sur un ilot artificiel carré situé en son centre, un temple composé de 4 tours en briques : Prasat Loleï.

YACOVARMAN

Yaçodarapura : Une vision ambitieuse

Il était impossible pour Yaçovarman de développer Hariharalaya vers le sud du fait de la proximité du lac. Yaçovarman va complètement réaménager la cité située au pied du Phnom Bakheng.

Première phase : la rivière Siem Reap est détournée pour permettre l'aménagement du Baray Oriental.
Deuxième phase : Alimenté par les eaux pluviales et par celles du Stung Roluos, Le Baray oriental est aménagé... au sud : formation d'une vaste rizière

Troisième phase : au centre de la cité, le Phnom Bakheng est complètement transformé en une pyramide de grès au design "parfait".
Quatrième phase : Les autres collines (Phnom Bok et Phnom Krom) se coiffent de temples en briques. Le territoire de Yaçovarman est ainsi clairement balisé.

Cinquième phase : Aménagement d'une gigantesque douve carrée (200 mètres de largeur, 4 kilomètres de côté).
Construction des routes, notamment de la chaussée diagonale menant au Baray de Lolei.

HARSHAVARMAN I - IÇÂNAVARMAN II

Yaçodarapura : ... mais un élan brisé

Yaçovarman meurt en 910, laissant probablement à ses fils le soin d'achever son oeuvre hydraulique.
Certains pensent que le nord de la grande douve ne fut jamais terminé.

Réalisation au pied du Phnom Bakheng de Baksei Chamkrong, pyramide de brique à 3 niveaux.
Une initiative non royale : construction de Prasat Kravan, temple de 5 tours en briques dédié à Vishnu.

Yaçodarapura Intramuros n'a sans doute jamais été totalement peuplée. Notamment sa partie sud qui était probablement totalement dédiée à l'agriculture.
Les deux fils de Yaçovarman disparaissent sans que leurs enfants ne regnent. Leur oncle Prince de Koh Ker , monte sur le trone et le déménage chez lui, à une centaine de kilomètres à l'est d'Angkor.

JAYAVARMAN IV

Angkor la provinciale

Angkor se retrouve donc abandonnée en tant que centre politique du Royaume. Mais elle poursuit son essor démographique du fait de sa grande richesse basée sur son potentiel agricole.
A Koh Kher, deux temples majeurs à l'actif de Jayavarman IV .. Prasat Thom, et Prasat Prang, stupéfiante pyramide à 7 étages culminant à 35 mètres.

RAJENDRAVARMAN

Angkor se développe ... hors de ses douves

La Royauté revient à Angkor après une succession mouvementée dont sortira vainqueur Rajendravarman, le Roi de Bhavapura.
Rajendravarman construit le Mebon , au beau milieu du Baray occidental.
Dans le même secteur, au sud, ce sera Pré Rup un majestueux temple montagne en briques et latérite.

Construction à Isravapura, au nord d'Angkor, de Banteay Srei, joyau de l'Art Khmer.
Ce temple est l'oeuvre de Yajnavarâha, un brahmane qui eut, sous plusieurs règnes, d'immenses pouvoirs.

A la fin du règne de Rajendravarman, la cité d'Angkor possède deux villes principales : Yaçodharapura au nord du Phnom Bakheng...
Et Rajendradharapura, plus à l'est, autour du temple montagne de Pré-Rup.

Jayavarman V, fils de Rajendravarman conduit des travaux dans le nord de Yaçodharapura - Ta Kéo, Khléangs - sans en modifier le plan de base...

AYAVARAMAN V - JAYAVIRAVARMAN - UDAYADITYAVARMAN I SURYAVARMAN - UDAYADITYAVARMAN

Angkor se cherche : le siècle des turbulences

Après 32 ans d'un règne paisible, Jayavarman V disparait sans laisser de descendance.
Sa succession se traduit par dix ans de chaos.
Jayaviravarman occupe le trône dont il sera délogé sans ménagements par un autre usurpateur plus jeune et plus puissant : Suryavarman.

En construisant le Baray Occidental, Suryavarman met fin à la configuration urbaine de Yaçodarapura.
Une gigantesque zone agricole voit ainsi le jour dans le secteur Sud Ouest. Par ailleurs, Purandarapura, l'ancienne cité du secteur Ak Yum se retrouve engloutie par les eaux.

Aligné au nord du Phnom Bakeng, le Phimeanakas reçoit son aspect actuel ainsi que sa fonction de chapelle royale
Cette installation définitive du palais royal est parachevée par la construction d'une puissante muraille de clôture.

Udyadityavarman II, fils de Suryavarman achève le Baphuon, une somptueuse et mystérieuse pyramide.
Malgré l'importance de ce temple, son emplacement ne le désigne pas comme "Mont Central" de la cité de Suryavarman

JAYAVARMAN VI - DHARANÎNDRAVARMAN I - SURYAVARMAN II

Angkor à la fin du 11ème siècle

Les fils de Suryavarman ont disparu sans que règne leur descendance. Leurs successeurs ne furent pas de grands bâtisseurs...
Cette période fut trouble, et peut être même épisodiquement violente. Angkor n'en poursuit pas moins son développement agricole et démographique... L'art et l'architecture s'épanouissent loin d'Angkor, à Phimai, à Kompong Svay, ...

A cette époque troublée, un roi fit construire une muraille... ...complétant ainsi de manière inélégante, mais très efficace le dispositif défensif constitué par les douves et les barays.

Premier apogée Angkor, capitale de l'Asie du Sud Est

Suryavarman II, un "conquérant infatiguable" monte sur le trône.
Construction d'Angkor Vat,le chef-d'oeuvre de l'art Khmer.

La moitié de l'eau qui alimentait la rizière Sud d'Angkor alimente désormais les douves d'Angkor Vat.
Autres constructions angkorvatiennes : Thomanon, Chau Say Tevoda, Banteay Samre.

YACOVARMAN II - TRIBUVANÂDITYAVARMAN

Angkor au milieu du 12ème siècle Grandeur et Déclin…

Le Cambodge occupe tout le sud est asiatique. Angkor est la plus grande et la plus belle ville du monde.
La succession du terrible Suryavarman II plonge le pays dans le chaos. Pas moins de 4 rois en 30 ans... L'Empire glorieusement bâti implose.

Urbanisation du sud (Angkor Vat) et de l'est (Banteay Samre) d'Angkor.
Angkor subit lourdement les actions revanchardes des peuples voisins, soumis par Suryavarman II. Les Chams, venus de l'actuel Viet-Nam central, réussissent même à occuper la capitale Khmère...

Angkor au milieu du 12ème siècle Renaissance

Jayavarman VII après une lutte acharnée vient à bout de l'envahisseur Cham et monte sur le trône à l'age de cinquante ans.
Commence alors le règne de l'un des plus étonnants rois bâtisseurs de tous les temps.

JAYAVARMAN VII 11-1 Le grand règne

Formation d'"Angkor l'Eternelle"

Premier chef-d'oeuvre du vieux Roi : faire du neuf avec du vieux... ...construction d'Angkor Thom avec réutilisation d'anciennes structures.

D'importants travaux hydrauliques sont entrepris, notamment au nord d'Angkor (Baray Jayatataka)

La majeure partie de la population d'Angkor est rassemblée dans des villes ceintes par des murs.
Le plus souvent ces villes recoivent en leur centre un monastère boudhique : Banteay Kdei, Ta Prohm, Prah Khan.

Des temples, des hopitaux, des fondations pieuses sont construits un peu partout au Cambodge.
Deux temples particulièrement étonnants, sont fondés : Neak Pean et surtout Bayon, le temple aux 54 tours à visages, en plein centre de la Grande Ville.

POST-ANGKORIEN

Angkor aux 13 et 14 ème siècle

Un ensemble de villes fabuleuses...
La plus grande cité, la plus belle, la plus riche, la plus civilisée, la plus originale de son époque

Angkor La Grande

Angkor Thôm était la grande ville de la cité d'Angkor. Construite par Jayavarman VII, elle abritait plus de 100 000 habitants et possédait un formidable système de distribution d'eau potable et d'évacuation d'eaux usées.